La réforme territoriale est l’occasion pour la Fédération Française de Tennis de Table d’envisager sa mutation vers une modernisation en termes de structuration de son environnement, d’accueil de toutes les formes de pratiques, d’activités sportives, de gestion de ses femmes et de ses hommes, bénévoles ou professionnels, et avec un nouveau modèle économique.

Au moment où se met en place la réforme territoriale, il semblerait intéressant que la Fédération envisage un audit-expertise de 5 à 6 clubs, de 2 à 3 départements et de 2 ligues confirmés dans différents domaines qui font la force globale de notre activité. La Fédération est éloignée de ces structures déconcentrées. Une bonne analyse serait l’occasion de construire le Tennis de Table 2020/2024, tout en se rapprochant de ces structures qui font la pyramide fédérale et, ainsi, retrouver tout le sens du mot « fédérer ».

Gilles_corbion _ Dossier réforme territoriale

Gilles Corbion

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Aller à la barre d’outils