Pour mener des actions de développement, les comités, les ligues et la FFTT ont besoin d’argent… Cet argent peut être trouvé auprès des licenciés et des clubs, par les couts de licences, de ré-affiliations etc… L’autre source principale de financement est le secteur public… Force est de constater qu’il ne faut pas attendre d’évolution positive majeure de ce coté la…

Pour augmenter les ressources, il faudrait donc forcément augmenter les tarifs fédéraux ? Et pourquoi ne pas tenter de faire appel à du sponsoring. Le problème, c’est que beaucoup de choses ont étés tentées pour trouver des partenaires et qu’il faut admettre que cela ne donne pas beaucoup de résultats. Faut-il pour autant abandonner l’espoir de trouver des partenaires ou faut-il changer de vision des choses ?

Le cabinet SWI Sport|data  recense actuellement 3 grands types de marketing sportif :

  • Il y a des sports qui se labellisent.
  • Il y a des sports qui se regardent.
  • Et il y a des sports qui se pratiquent.

E2FC99C5CED34D83A66918BC7B0DE39A

Les sports qui se labellisent: ce sont des sports qui sont clairement identifiés à des catégories sociaux-professionnelles, et qui commercialisent l’accès à ces catégories sociales.L’exemple le plus parlant est le GOLF, associé à la marque ROLEX depuis de nombreuses années. Ce partenariat win/win se base sur l’image de luxe et de business qui entoure le monde du golf.

Les sports qui se regardent: Le foot, le tennis,même s’ils ont de nombreux licenciés, sont avant tout des sports qui rassemblent un public beaucoup plus large que leur base de licenciés, plus encore, un public beaucoup plus large que leurs pratiquants. Les sponsors sont intéressés par la visibilité que leur procure une présence sur un maillot ou sur un bord de terrain.

Les sports qui se pratiquent: Le principal marketing de ces sports est basé sur le manque de visibilité en dehors des pratiquants… Ce sont donc principalement les marques des équipementiers qui sponsorisent l’activité.

Dans quelle catégorie classeriez-vous le tennis de table ?

Certainement pas dans les sports qui se labellisent…le panel des pratiquants ne permet pas de dégager un profil type marqué qui pourrait intéresser une marque.

La plupart des actions menées par les instances pour commercialiser le ping partent du principe que c’est un sport qui se regarde : on tente de commercialiser une place sur un maillot, une banderole dans un gymnase, une pub sur une licence ou une feuille de rencontre… Sauf que le ping n’est pas un sport qui se regarde : peu de médiatisation télévisuelle accessible, peu de public (les gradins pratiquement vides des compétitions le prouve). Pourquoi une marque hors du monde pongiste serait-elle intéressée pour investir là dedans? Les partenariats hors équipementiers se limiteront donc à des micro-échanges locaux.

Il faut concevoir le marketing pongiste en partant du principe que le tennis de table est un sport qui se PRATIQUE… Il a des codes et des valeurs. Jeune, fun, familial, toutes ces images associées à la pratique peuvent intéresser des marques. Reste à leur packager cela.

imagesLes exemples récents dans le marketing des sports qui se pratiquent ayant réussi leurs conversions se concrétisent dans les sports de glisses : d’abord sponsorisés par des marques équipementières tel que Rip Curl, QuickSilver ect… ils ont ensuite connu l’arrivé des marques qui se sont associés aux codes du monde de la glisse… Les sports extrêmes, la liberté, le dépassement de soit… Cela a notamment donné le partenariat RedBull.

Qui sera notre redbull? On ne le sait pas encore, mais on peut remarquer que notre sport possède des valeurs. Des marques l’ont bien compris : Ikea, Chevrolet, Apple, et bien d’autres marques utilisent le ping dans leurs publicités. Il n’y a qu’un pas à franchir pour que le partenariat redescende: Si une marque se sert de l’image du ping dans sa pub, pourquoi le ping ne se servirait pas d’une marque pour se développer ?

Est-ce que cela choquerait quelqu’un que l’on fasse un Fanta-ping tour, ou un Taillefine ping tonic si cela doit permettre de faire jouer plus de personnes au ping???

Encore une fois, tous vos commentaires sont appréciés.

Nico Angenon

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Aller à la barre d’outils